Meredith Gardner, déchiffreur de codes secrets et linguiste américain. Employé dans les services de contre-espionnage et dans le projet VenonaMeredith Gardner, déchiffreur de codes secrets et linguiste américain. Employé dans les services de contre-espionnage et dans le projet Venona

Des cryptanalystes américains déchiffrent des codes soviétiques

Le 31 juillet 1946, dans le cadre du projet Venona, le cryptanalyste américain Meredith Gardner réalise sa première percée dans le décryptage des codes secrets utilisés par l'Union soviétique dans ses activités de renseignement aux États-Unis. Après avoir déchiffré une phrase codée dans des télégrammes interceptés, son équipe décrypte d'autres textes de la correspondance des agents soviétiques avec Moscou.
Un des premiers avions de la compagnie aérienne Air IndiaUn des premiers avions de la compagnie aérienne Air India

Air India commence ses opérations

Le 29 juillet 1946, la compagnie aérienne Air India a commencé ses opérations. Plus précisément, c'est sous ce nom qu'un acteur national déjà connu entre dans le monde du transport aérien international. Le prédécesseur d'Air India, la compagnie aérienne Tata Airlines, a été fondé par l'aviateur et entrepreneur Jehangir Tata, qui y travaillait lui-même comme pilote d’un avion monomoteur transportant la correspondance de Karachi à Bombay via Ahmedabad. La société a cessé ses activités au début de la Seconde Guerre mondiale.
L'ancien Premier ministre japonais Koki Hirota à l'annonce de sa condamnation à mort lue par le juge William Webb, 1948L'ancien Premier ministre japonais Koki Hirota à l'annonce de sa condamnation à mort lue par le juge William Webb, 1948

Le Japon est accusé de crimes de guerre aux Philippines

Le 28 juillet 1946, le secrétaire adjoint à la Guerre des États-Unis, Howard Petersen, accuse les autorités japonaises de crimes de guerre aux Philippines. Selon lui, 131.028 citoyens américains et philippins, pour la plupart des civils, ont été tués entre le 7 décembre 1941 et la fin de la Seconde Guerre mondiale. Parmi eux, 91.184 civils philippins et 595 civils américains sont morts à la suite de meurtres, de brutalités, de tortures ou d'autres formes de violence et d'abus. Ils sont qualifiés de victimes de crimes de guerre au nom desquels des poursuites peuvent être engagées.
Casque d’acier SS // Wolfmann // Creative Commons Attribution 2.0 GenericCasque d’acier SS // Wolfmann // Creative Commons Attribution 2.0 Generic

«La mort noire» dans le Troisième Reich

Aujourd'hui, la SS est un nom commun qui est associé à une extrême cruauté et à de nombreux meurtres. La réputation monstrueuse de la SS et la connaissance de l'ampleur des atrocités sans précédent sont le mérite des procès de Nuremberg: le tribunal international s'est penché de manière systématique et détaillée sur la question de la culpabilité de cette organisation, cœur du système nazi. C'est la SS qui a la responsabilité des camps de la mort. C’est la SS qui est responsable de la torture, des expériences médicales sur les prisonniers, des opérations punitives et des meurtres de masse. C'est la SS qui est responsable de la création, de la technique et de la technologie de l'Holocauste. Le projet Nuremberg. Le début de la paix raconte comment un petit groupe de gardes du corps d'Hitler est devenu la force la plus importante, la plus puissante et la plus sinistre du Troisième Reich.
Planche du test de RorschachPlanche du test de Rorschach

Patients de Nuremberg

Chacun qui a assisté au procès de Nuremberg s’est inévitablement posé la question suivante: les accusés ne sont-ils pas des malades mentaux? Peut-être sont-ils tous des obsédés, des psychopathes, des sadiques dérangés? Parmi le personnel du tribunal international, il y avait ceux qui devaient préciser cet aspect au niveau professionnel: psychiatres et psychologues. Explorant les paradoxes de la psychologie nazie, ils ont erré jour après jour dans les sombres recoins du subconscient des plus grands méchants de l'Histoire. Mais les conclusions tirées après de nombreux tests et examens ont découragé même les spécialistes.

Sélection de la langue