De jeunes Allemands lisent le journal du NSDAP Völkischer Beobachter, le 18 mai 1931De jeunes Allemands lisent le journal du NSDAP Völkischer Beobachter, le 18 mai 1931

Obéissance à Goebbels

Le Troisième Reich a créé une machine médiatique pour contrôler les esprits, dont l’un des moteurs était la suppression physique de toute dissidence. Toutes les publications du Troisième Reich étaient contrôlées d’en haut, ceux qui n’étaient pas d’accord poursuivis et les rédacteurs en chef menacés de camp de concentration pour non obéissance. Malgré la pression qui a commencé sous la République de Weimar, la presse allemande est restée vivante et variée jusqu’au début des années 1930. Il a fallu seulement six ans pour que la presse se mette entièrement au service du régime. Découvrez le fonctionnement des médias nazis dans cet article du projet spécial «Nuremberg. Le début de la paix».

Sélection de la langue